It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream
anipassion.com
Partagez|

LOT N°10 : Un séjour en montagne dans un chalet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: LOT N°10 : Un séjour en montagne dans un chalet Sam 11 Aoû - 0:03

Intrigue d'août

Jeux concours : lot n°10


Vous en avez marre de la plage ou vous maudissez cette chaleur qui vous fait suer comme un porc, pas de problème ! Ressortez les doudounes et les grosses chaussettes, vous partez skier cet été ! Raquettes, snowboard, ou même shopping seront également aux rendez-vous pour occuper toutes vos journées. Un chocolat chaud vous attendra ensuite en fin de journée dans ce chalet cosy et entièrement équipé pour satisfaire tout vos besoins.

Vous avez gagné : un séjour en montagne dans un chalet
Le soleil c’est bien, mais la montagne c’est tellement mieux et de toute manière dans les deux cas ce sera avec de jolies couleurs que vous rentrerez à la maison en vous ventant du fait que vous êtes les personnes les plus chanceuses du monde. En effet, le séjour dans ce joli petit chalet semble si bien se dérouler. Parfaitement chauffé, une vue magnifique dès le matin et le petit village pour faire vos quelques courses se trouvant non loin, vous n’avez réellement pas à vous plaindre. Les journées passent vite entre le ski et les balades dans ce paysage tout blanc qui vous émerveille tel un enfant qui voit de la neige pour la première fois de sa vie. Jusqu’à présent la météo était plutôt clémente et rien ne laissait présager le fait que tout allait tourner à la catastrophe en quelques heures. Comme tous les jours, vous vous êtes levés en faisant quelques pas vers les fenêtres afin d’ouvrir les volets et admirer la vue … sauf qu’aujourd’hui vous l’avez bien vite refermé cette fenêtre après avoir reçu une violente bourrasque pleine de neige au visage. Dehors c’est l’apocalypse. Impossible de voir plus loin que le bout de son nez et tenter de sortir serait pure folie, ce qui tombe plutôt bien puisque de toute manière fenêtres et portes sont condamnées par toute cette neige qui ne cesse d’augmenter encore et encore au fur à mesure que les minutes passent. Une tempête de neige enfermés dans un petit chalet en montagne ça peut être supportable, du moins avec le chauffage et l’électricité et manque de chance c’est justement ce qui vous manque en cette mauvaise journée. Impossible d’avoir le moindre réseau, impossible d’appeler pour avoir de l’aide ou pour faire en sorte que le chauffage se remette à fonctionner, la tempête à couper l’électricité des alentours. C’est coupé du monde que vous allez devoir passer votre journée … du moins vous l’espérez car après tout rien ne garantit que la tempête ne durera qu’un jour, une chance pour vous que les couvertures soient chaudes …


GAGNANTS : E. Lucrezia Dayne, Camille Alvarez, D. Maëlle Hanwell
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LOT N°10 : Un séjour en montagne dans un chalet Sam 11 Aoû - 16:44

Cette idée aussi d’avoir participer à un concours dans le journal pour aller skier ! SKIER QUOI ! Elle était un dragon, elle ne pouvait pas vivre dans la neige ! La preuve, ses résultat sur les pentes durant les premiers jours c’était montré très moyen (et encore elle était gentille). Elle avait très vite abandonné l’idée de ce sport, qui lui semblait de plus en plus dangereux, et c’était contenté de descendre les montages en glissade sur tubes. C’était beaucoup plus drôle et surtout beaucoup plus son style. Les deux fesses dans un beigne gonflable, elle ne pouvait rien demander de mieux. Elle c’était aussi laissé aller à la surconsommation de chocolat chaud à la guimauve, ce qui n’était pas négligeable. Mais tous ses petits bonheurs lui avaient semblé bien loin quand elle avait ouvert les yeux ce matin. Sa chambre était plongée dans le noir, ce qui n’aurais jamais du être, car en plus de sa fidèle petite veilleuse, qu’elle n’avait pas oubliée dans ses valises, elle aurait du avoir droit au soleil aveuglant qui se reflétait dans la neige et sur les vitres. Mais non. Elle c’était levé à tâtons, trainant son épaisse couverture avec elle, glissant un peu sur le plancher glacé et n’avait pas pris de temps à remarquer que quelque chose clochait. Aucun interrupteur dans l’appartement ne fonctionnait, et les fenêtres étaient tellement recouvertes de neige qu’elle ne laissait plus passé aucune lumière. Son premier réflexe fut d’essayer la porte, mais celle-ci resta coincée sous ses mains. Elle avait beau la pousser de toutes ses forces, et même cogner dedans avec son pied, rien ne bougeait.

Bon… Le truc était de ne pas paniquer. Il avait surement une explication plausible à tout ça et les secours devaient être sur leurs chemins. Ils étaient des invités ici, elle et les deux autres gagnants du concours, quelqu’un quelque part devait donc s’inquiéter de leurs sorts…. Elle essaya d’abords le fixe du chalet, mais compris très vite qu’il était complètement mort, et alla retrouver son portable dans ses affaires, pour ce rendre compte qu’en plus de rien capté, la batterie était sur la fin de sa vie. Géniale. Elle revint donc dans la pièce principale, qui restait la plus chaude grâce au foyer, et se laissa tomber dans l’un des divans. Plus les secondes passaient, plus le silence s’emplifiat et plus elle paniquait. Elle se sentait enfermée et n’aimait pas ça du tout. Elle avait déjà vécus enfermer assez longtemps en prison, il n’était pas question qu’elle revivre ça une fois de plus en vacance. À bout de nerfs, et voulant surtout faire du bruit, casser à tout pris cette ambiance de mort. Elle grimpa debout sur le fauteuil et se mit à hurler le plus fort possible ; « AU SECOURS. ». Elle savait qu’il y avait très peu de chance que quelqu’un, autre que les deux filles qui devaient toujours dormir, l’entendre, mais juste essayer lui faisaient du bien. « AU SECOURS, AU SECOURS, AU SECOURS!!! » .
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LOT N°10 : Un séjour en montagne dans un chalet Lun 13 Aoû - 22:28

« AU SECOURS » Ouvrant un oeil, puis le deuxième, je me mis à grogner, allongée sur mon lit, la couverture polaire sur moi. Qui était entrain de crier comme une bécasse alors que j'étais paisiblement entrain de dormir et de rêver de ce cher médaillé olympique de vingt ans ? Je maudissais cette personne et pas qu'un peu. Plongeant ma tête blonde dan mon oreiller, je tentais de me rendormir lorsque les cris reprirent de plus belles et à plusieurs reprises. J'avais reconnu la voix de Lucrezia et je me demandais sérieusement ce qu'elle avait à crier comme si on était entrain de l'égorger. Je soufflais fortement et sortis de mon lit, couverture sur les épaules. Il faisait frais, froid, drôlement froid pour un chalet luxueux offert pour quelques jours par le New York Times. Je me demandais ce qu'il pouvait bien se passer ici et une chose me passait en tête. Dès que je serais de retour à New York, j'allais leur écrire une petite lettre les réprimandant pour la qualité médiocre de leur service. Proposer un voyage à la neige en plein mois d'aout avait été la meilleure chose qui puisse m'arriver mais si c'était pour finir congelé au milieu de nul part, j'étais bien moins heureuse. Les premiers jours avait été géniaux, les pistes de ski étaient une chose bien trop compliquées pour moi mais j'avais essayé et ne m'étais rien cassée – allelujah – et je n'avais plus qu'une envie : remonter sur mes skis et parcourir les pistes à mon allure de tortue. Appuyant sur l'interrupteur de ma chambre, je pesta quelques secondes puisque aucune lumière ne jaillissait de l'ampoule. Poussant la porte, je me retrouva dans le salon du chalet et me posa sur une chaise « Lucrezia, il est un peu tôt pour faire la fête... » Debout sur son fauteuil, j’apercevais la jeune femme, au visage totalement paniquée. Il devait être tôt vu que l'on ne voyait pas grand chose dans la pièce qui était pourtant plutôt lumineuse le matin. Entendant souffler, je me dirigea près d'une fenêtre et colla mon oreille à cette dernière. Mon visage se décomposa alors que j'entendais des bourrasques de vent à l'extérieur. « Mais, ils avaient dit qu'aujourd'hui il y aurait un temps superbe aujourd'hui ! » J'entendais toujours la voix de Lucrezia derrière moi dire que nous étions coupées du monde, que la porte ne s'ouvrait pas, qu'il n'y avait pas de réseau, rien. Me laissant glisser le long du mur, je posa mes fesses sur le sol frais et réfléchis rapidement. Neige, réseau coupé, pas d'électricité, ni de chauffage. Posant mes mains sur mon visage, je souffla et dis « Y a un ouragan dehors ou une avalanche et on va rester ici toute notre vie. On va mourir congelée ou s'entretuer quand il n'y aura plus rien à manger. On est fini » J'étais un brin pessimiste mais rien, absolument rien de positif ne me passait en tête à ce moment précis. J'étais folle et moi qui ne supportait pas être enfermée, j'étais servie. Entendant une porte s'ouvrir, je dis « Camille, on est coincée, on est coincée sous des mètres de neige, on va tous mourir ! » Moi qui était plus ou moins raisonnée en temps normal, j'avais perdu toute once de courage ou de raison, j'étais paniquée, tout comme Lucrezia l'était et Camille, à moins que ce soit l'âme forte et courageuse du chalet, ce que j'espérais fortement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LOT N°10 : Un séjour en montagne dans un chalet Ven 24 Aoû - 20:25

AU SECOURS. Ces deux mots qui ne cessaient de se répéter durant une ou deux minutes finirent par réveiller la douce Camille qui était en train de faire un rêve majestueux. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle fut frustrée, elle essayait de refermer les yeux pour que son rêve continue mais c’était trop tard, il avait été cassé, interrompu, impossible de connaître la suite. C’était étrange car elle avait rêvé de Bobby, l’homme qui l’avait ‘sauvé’ en plein milieu de la route en lui proposant de l’aide pour lui changer son pneu. Il fallait se mettre d’accord, c’était un jeune homme très beau et il était tout à fait normal de rêver de lui. Mais Camille essaya malgré tout de reprendre ses esprits. Elle ne se souvenait même plus des mots qui l’avaient réveillé car elle ne les entendait plus. Mais où était-elle ? Camille s’était exilée dans un chalet au milieu de la montagne. Oui, ce n’était pas du tout son genre de partir comme ça, surtout toute seule mais croyez le ou non, elle avait participé à un concours et elle avait gagné un lot. Et pas des moindres en plus de cela. Un séjour à la neige, dans un chalet. Ce ticket gagnant n’était que pour elle mais malgré ça elle n’était pas seule. Deux autres jeunes femmes faisaient aussi partit de la fête. C’était une bonne chose que de rencontrer de nouvelles personnes surtout dans ces circonstances. Camille s’était plus ou moins liée d’amitié avec elles. Disons que la jeune Alvarez n’était pas une jeune fille très bavarde, elle avait toujours peur de dire une bêtise alors elle préférait se taire mais elle trouvait les deux filles, Lucrezia et Maëlle, vraiment très gentilles avec leur caractère, elle passait un bon séjour. Mais il fallait préciser que Camille ne savait pas du tout skier, d’ailleurs son frère Joa n’avait pas voulu qu’elle parte seule à la neige alors qu’elle n’avait jamais skier de sa vie et elle aurait du écouter son frère car en attendant elle était dans le pétrin.

En effet, alors qu’elle se leva de son lit, elle enfila sa grosse polaire autour d’elle et sortit de sa chambre pour se diriger au salon. Elle fut limite harcelée par Maëlle. Camille, on est coincée, on est coincée sous des mètres de neige, on va tous mourir ! Camille resta sans voix devant la jeune blonde. Elle était prise d’une soudaine panique et ne savait pas quoi faire. Elle se dirigea vers le canapé et s’assit pour souffler, pour se calmer. Oh mon dieu. Oh mon dieu ce n’est pas possible. Dites-moi que ce n’est pas possible. Vous me faites une blague n’est-ce pas ? A ces mots elle reposa son regard sur l’une puis sur l’autre et à en voir leur visage, elles ne plaisantaient pas du tout. Elle plongea sa tête dans ses mains. Qu’est-ce qu’on va devenir ?? Personne ne va penser à nous ! J’aurais du écouter mon frère. Je n’aurais jamais du venir. Quelle idée j’ai eu ? Je n’avais jamais skier, jamais et j’ai accepté ce foutu cadeau. Et puis participer à un concours ? Sérieusement ? Mais je suis vraiment trop idiote. On s’est faite avoir les filles. Tu parles d’un beau cadeau. Sous le coup de la panique Camille n’était plus la même, elle parlait beaucoup !! Vous pensez qu’on peut survivre combien de jours ? On a une chance de sortir de là ? Je veux pas pourrir ici !!!

[Les filles, je suis affreusement désolée pour le retard! J'ai COMPLETEMENT zappée, mais vraiment! C'est en allant voir mes mps que j'ai vu celui de la loterie! Vraiment désolée pour le retard!!!!]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LOT N°10 : Un séjour en montagne dans un chalet

Revenir en haut Aller en bas

LOT N°10 : Un séjour en montagne dans un chalet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-