It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Le hasard fait bien les choses...| Conrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Lun 18 Juin - 21:14


On passe presque tous au moins une fois dans sa vie chez un avocat, c’est presque une logique aussi implacable que celle qui dit qu’on passe au moins une fois dans sa vie chez un notaire, si ce n’est plusieurs fois. Ce dicton s’est combiné à une retrouvaille assez inattendue pour la jeune brune venue d’Australie. En effet, alors qu’elle était en stage dans un gros cabinet de New York, elle avait retrouvé celui avec qui elle avait vécu son premier amour, Conrad. Sephora qui avait travaillé sur le dossier du jeune homme n’avait pas du tout fait le lien avec lui et pourtant le prénom n’était pas si courant que cela et ce prénom et ce nom aurait dû la marquer, d’autant plus qu’il avait un âge qui correspondait à l’âge que son Conrad aurait de nos jours, tout un tas d’indices qui n’avait pas permis à la brunette de faire le lien avec le beau brun qu’elle avait connu presque dix ans plus tôt alors qu’elle arrivait tout juste d’Australie venant à peine de perdre sa mère. Lorsque Sephora avait vu son ex petit ami, son premier amour franchir le seuil du cabinet d’avocat dans lequel elle faisait son stage elle n’en avait pas cru ses yeux. Elle avait cligné plusieurs fois des yeux avant de se rendre compte qu’elle était bien éveillée, qu’elle ne rêvait pas que c’était bien lui qui était là. Il avait été tout aussi étonné qu’elle face à elle et le rendez vous de Conrad pour signer un dernier papier concernant sa fille s’était déroulée dans une atmosphère assez bizarre puisqu’ils n’avaient pas eu le temps d’échanger quelques paroles avant et qu’ils se retrouvaient donc là, l’un en face de l’autre à participer à une même conversation en faisant comme si ils ne se connaissaient pas du tout alors que ce n’était pas le cas. A la fin du rendez vous, ils avaient tout de même échangé quelques mots ne pouvant pas se quitter comme cela, sans rien se dire comme s’ils étaient de parfaits inconnus. Conrad avait donné rendez vous à la jeune femme le lendemain soir après le travail dans un petit bar branché de Manhattan. La brunette ne s’était pas faite priée pour accepter l’invitation, si elle ne fournissait plus de sentiments amoureux pour le beau brun en apparence, il restait son premier amour, celui avec qui elle avait passé trois ans de sa vie, celui avec qui elle avait fait quelques projets et qui lui avait permis d’aller mieux après le décès de sa mère. Il n’était donc pas n’importe qui, surtout qu’il apparaissait une nouvelle fois dans sa vie peu de temps après un nouveau drame, le décès soudain de sa sœur alors qu’elle était en train de mettre au monde son petit neveu. C’était un choc pour Sephora, un véritable drame mais elle était forte et ne voulait pas le montrer, elle ferait donc tout pour cacher sa tristesse lorsqu’ils se reverraient pour ne profiter que de l’instant présent avec lui et ne pas le gâcher. Mais bon, Sephora savait bien tout de même qu’il la connaissait bien et qu’elle ne pourrait donc pas faire la fille en pleine forme face à lui, surtout que comme elle le pensait, le hasard le mettait sur sa route à chaque fois qu’il y avait un décès dans sa famille proche. Bref, ça il n’y avait qu’elle qui le savait.

Il était aujourd’hui dix huit heures quand la jolie brune quitta le cabinet dans lequel elle faisait son stage. N’étant pas très loin de chez elle, elle avait voulu passer rapidement à son appartement pour enfiler une tenue plus légère, moins classe, qui lui tiendrait par conséquent moins chaud et dans laquelle elle serait plus à l’aise pour passer un bon moment. Elle en profita pour prendre une petite douche pour se détendre, se repomponner un peu, se recoiffer et se reparfumer et à peine un quart d’heure après être entrée, elle repartait direction le bar dans lequel elle avait rendez vous avec son ex petit ami. Sur la route, Sephora se demandait bien ce qu’ils allaient pouvoir se dire, comment se passeraient leurs retrouvailles mais elle n’arrivait pas à se faire une idée. Elle ne savait vraiment pas ce qui allait se passer mais elle savait en tout cas qu’il y avait peu de chance pour qu’ils se prennent la tête, ils ne s’étaient pas quittés en mauvais terme et au pire des cas le temps avait passé et ils étaient tous les deux devenus adultes alors il n’y avait pas de risque. Ses lunettes posées sur son nez et sa main s’amusant avec la fermeture éclair de son sac, Sephora avançait tranquillement dans les rues. Plus elle s’approchait de l’endroit du rendez vous et plus elle avait un point en bas du ventre. Le stress. Un peu en avance, la brunette fut soulagée d’être la première à arriver. Elle s’installa en terrasse et commanda un verre d’eau en attendant de boire quelque chose de plus gouteux lorsque celui qui l’avait invité arriverait. La jeune étudiante en droit était nerveuse et attendre assise là toute seule la stressait encore plus mais heureusement à peine quelques minutes après être arrivée, elle vit la silhouette de Conrad apparaitre au coin de la rue. Elle se leva lorsqu’il fut à la hauteur de la table pour lui faire la bise puis elle se réinstalla tout en disant la petite phrase banale et complètement bateau qui exprimait toute sa gêne face à cette situation à laquelle elle ne s’était jamais préparée ne pensant pas qu’ils se recroiseraient un jour. « Salut, ça va?» Les banalités ce n’était pas ce qu’elle préférait mais là elle ne savait pas par où commencer. Elle n’allait pas lui parler d’elle comme ça et elle n’allait pas lui demander non plus d’étaler toute l’histoire de sa vie d’autant plus qu’elle savait déjà qu’il avait eu une petite fille qui avait maintenant quatre ans.


Dernière édition par Sephora M. Neil-Douglas le Ven 6 Juil - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Mer 20 Juin - 14:05

SEPHORA & CONRAD
❝ Le hasard fait bien les choses ❞

Son passage chez l'avocat pour officialisé la garde d'Ivy ne s'était pas tout fait déroulé comme Conrad avait pu le prédire. S'il n'avait eut aucun soucis niveau papier, le jeune homme ne s'était surtout pas attendu à tomber sur son ex petite amie. Conrad n'avait plus vu Mila depuis plus de cinq ans, moment ou ils s'étaient séparés à Seattle après trois ans de relation pour qu'il puisse partir avec médecins sans frontières. L'amour à distance, il n'y avait jamais cru et n'avait donc pas envisagé de rester avec elle une fois partit, elle méritait surtout de trouver quelqu'un qui pourrait être à ses côtés tous les jours et non trois semaines par an. Par facilité, ils avaient coupé tout contact et il ignorait tout d'elle à ce jour, jusqu'à la ville ou elle se trouvait. Elle était donc la dernière personne qu'il s'attendait à rencontrer dans le cabinet d'avocat, mais il fallait bien avouer que ça lui faisait plaisir de voir qu'elle allait bien. Étant en stage, la jeune femme n'avait pas été libre de parler comme elle le désirait, il l'avait donc invitée à aller boire un verre le lendemain histoire d'en apprendre un peu plus sur sa nouvelle vie. Conrad n'était pas certain que ce soit le bon moment pour faire entrer la seule fille qui avait compté pour lui à nouveau dans sa vie, mais il était curieux de savoir ce qu'elle devenait. Ce n'était pas l'unique chose qu'il redoutait, il ignorait si Mila avait pris le temps de lire son dossier mais si c'était le cas, elle devait avoir rapidement fait le calcul et savait que sa relation avec Savannah remontait à peine quelques mois après leur séparation, puisqu'Ivy avait un peu plus de quatre ans. Il avait été on ne peut plus libre à l'époque, mais il se doutait bien que ce n'était peut-être pas la première chose qu'elle souhaitait savoir à son sujet. Vu qu'elle avait accès à son dossier, quand bien même elle l'ignorait encore, ce n'était pas quelque chose qu'il allait pouvoir cacher, il espèrait juste qu'avec les années passées, elle ne lui en veuille pas à ce jour.

Après une journée de boulot on ne peut plus banale, il avait donc demandé à Cléo de garder Ivy pour la soirée, histoire d'être totalement libre. Litzy se faisait un plaisir de le dépanner de temps en temps avec la petite, mais il était rassuré d'avoir enfin trouvé une vraie nounou à sa princesse, surtout que cette dernière semblait réellement adorer les enfants. Vêtu d'un simple jeans et d'un t-shirt avec un col en V émeraude, Conrad prenait donc la voiture, abandonnant complètement son rôle de père pour la soirée. Même si c'était tout à fait naturel, il s'en voulait toujours un peu de la laisser à quelqu'un d'autre quand ce n'était pas pour le boulot mais pour son propre plaisir. En arrivant, il put constater que Mila était déjà présente et la rejoignait donc afin de lui faire la bise. « Bien et toi ? » Il ne pouvait pas lui en vouloir de commencer la conversation par quelque chose d'aussi banal quand lui même ignorait ce qu'il pouvait bien lu dire. « Ça me fait plaisir de te voir, j'ai l'impression que ça fait une éternité... » Une éternité, une autre vie même. Les choses avaient tellement changés, surtout ces derniers temps, que Conrad avait l'impression que leur histoire remontait à une vingtaine d'années, au minimum, et à la fois qu'il l'avait quittée quelques plus tôt. Elle n'avait pas changé, si ce n'était qu'elle était encore plus belle que dans ses souvenirs. « Qu'est ce que tu bois? » Le jeune homme tentait de paraître le plus à l'aise possible en lui parlant, et autant commander avant de se lancer dans de grandes conversations, il ne savait même pas par quelle question commencer. Mila devait d'ailleurs en avoir plusieurs aussi, même s'il n'était pas certain que les réponses lui plaisent, mais au fond Conrad ignorait tout de sa vie, peut-être bien que ce qu'elle allait lui apprendre n'allait pas forcément l'enchanter non plus.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Mer 20 Juin - 19:49


Si on avait un jour dit à Sephora qu’elle reverrait Conrad, qu’ils habiteraient dans la même ville et qu’ils pourraient avoir une conversation tranquille autour d’une table comme si de rien était, comme si il n’y avait rien eu entre eux, enfin pas tout à fait quand même car on sentait bien une petite gêne, la jeune femme n’y aurait pas cru. Conrad était partit il y a cinq ans car il s’était investi dans l’association médecin sans frontière. Sephora n’avait pas voulu s’opposer à ça et même si elle l’aurait voulu elle n’aurait pas pu et ne l’aurait pas fait car c’était une véritable opportunité pour lui son but n’était donc pas de le garder à tout prix à côté d’elle pour qu’il ne puisse pas vivre les expériences qu’il était totalement en droit de vivre. Chacun faisait bien ce qu’il voulait dans sa vie et parfois la vie séparait les gens s’étaient ce qu’ils s’étaient passés pour les amoureux à l’époque. Après trois ans de relation certes la séparation avait été dure et elle le savait cela avait dur mais pas que pour elle. Elle de son côté s’était consacrée sur ses études et elle avait finalement réussit à atteindre le seul but qu’elle s’était fixée. Côté cœur, elle avait vu sa sœur se marier alors qu’elle, elle n’avait pas eu de relation digne de ce nom. Quelques mois tout au plus c’était le maximum qu’elle avait tenu avec un garçon tout simplement car elle fuyait avant de s’attacher car aucun garçon ne lui avait donné l’envie de prendre le risque de s’attacher et souffrir. Bref, dans la case amour chez la brunette s’était un peu le néant. Oui il n’y avait rien et ce même en retrouvant Conrad. En effet, en face de lui, elle n’avait plus de sentiments, oui mais, parce qu’il y a toujours un mais, il restait bien sur le premier et le seul qu’elle avait aimé, celui qu’elle avait laissé partir avec un sentiment d’amertume. Aujourd’hui, elle avait se sentit d’amertume qui lui revenait à la bouche tout simplement qu’elle avait découvert que le jeune homme avait une petite fille d’un peu plus de quatre ans. Pour elle, le calcul était vite fait, il avait eu sa fille peut de temps après l’avoir quitté cela voulait donc dire qu’il l’avait quitté pour ne pas avoir à souffrir de la distance et tout et que pourtant il avait tout de même était faire un enfant avec une autre. Sephora ne montrait pas que ce point de son histoire l’embêtait et elle tentait au mieux de le ranger dans un coin de sa tête. Pour le moment ils vivaient dans la même ville et ils allaient boire un coup ensemble pour reprendre contact, le reste ils verraient bien. Les retrouvailles risquaient tout de même d’être assez bizarre surtout avec ce que la brunette avait appris d’autant plus que le beau brun savait qu’elle le savait puisque c’était elle qui s’était occupée de son dossier lorsqu’elle était en stage et c’était en sa présence qu’il avait signé le papier qui le faisait tuteur légal de sa fille dont il n’avait pas connaissance avant, parce que oui elle savait ce détail aussi, alors elle n’y comprenait pas vraiment quelque chose dans cette histoire. Enfin… La jeune femme avait toutes ses questions dans un coin de sa tête et avec une petite boule de stress au ventre elle s’était dirigée vers le bar dans lequel ils avaient rendez-vous. Elle était arrivée la première mais il n’avait pas tardé à la rejoindre. Alors qu’il était assis en face d’elle, elle sa disait bien que cela faisait bizarre de l’avoir comme ça en face d’elle, elle ne s’y attendait pas et surtout elle ne savait pas vraiment comment se comporter face à lui. Effectivement, dès qu’ils s’étaient rencontrés il y avait eu quelque chose entre eux, de la séduction, une attirance, ils n’avaient rien fait pendant près d’une année parce qu’il y avait une grande différence d’âge entre eux qui était assez visible à l’époque, puis il y avait eu des sentiments, de l’amour, oui tout un tas de chose mais ils ne s’étaient jamais vu comme deux amis et aujourd’hui c’était un peu comme tel qu’ils se retrouvaient. La drague aurait été de mauvais gout à ce moment-là et l’amour, ils y avaient mis un terme il y a cinq ans. Maintenant en face de lui, même si elle ne savait pas comment se comporter elle devait bien lui répondre. « Oui je vais bien merci. » Plus banal tu meurs c’est sûr oui mais c’était tout de même un début. « Une éternité peut être pas mais un bon moment c’est sûr… C’est long cinq ans sans se donner de nouvelles après une histoire… » Sephora ne disait pas du tout cela comme un reproche, elle constatait juste les faits, faits qu’il ne pouvait pas nier. Rapidement, le serveur fut un moyen pour tous les deux de se remettre de leurs émotions, ils n’étaient pas seuls l’un en face de l’autre et cela enlevait un peu de gêne. En s’adressant au serveur, Sephora commanda alors un jus de fraise, simple mais elle n’était pas devenue quelqu’un d’alcoolique ou de fofolle à prendre des choses extravagantes et très chères, non ce n’était pas son genre. Leurs verres servis, un silence s’installa à nouveau entre eux mais la brunette reprit vite la parole avant qu’il n’ait le temps de poser la moindre question. « Alors, tu es revenue à New York depuis longtemps? »


Dernière édition par Sephora M. Neil-Douglas le Ven 6 Juil - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Ven 22 Juin - 20:36

Conrad n'avait jamais pensé avoir à se justifier un jour sur sa courte relation avec Savannah, surtout pas auprès de Sephora. Lorsqu'ils s'étaient quittés, ça lui semblait assez logique qu'ils ne se reverraient jamais, à moins qu'ils ne se croisent par hasard lorsqu'il retournait à Seattle pour voir ses parents, et encore, il fallait vraiment que le hasard soit avec eux. Résultat, il se sentait assez mal à l'aise de devoir la voir aujourd'hui, la regarder dans les yeux et admettre qu'il avait rapidement tourné la page. Le pire était que ce n'était pas vraiment le cas, il l'avait sincèrement aimée et avait eut beaucoup de mal à prendre sa décision lorsqu'il avait été accepté pour le programme de médecins sans frontières. Il en avait longuement parlé avec ses parents, avec Tim aussi, pour en venir à la conclusion qu'il ne pouvait pas gâcher sa vie par amour. Aujourd'hui, il ne regrettait pas vraiment son choix, ses cinqs années en Afrique avait été la plus belle expérience qu'il avait vécut au cours de sa jeune vie et même une belle relation stable ne valait pas tout cela. En venir à regretter leur rupture serait aussi égal à regretter tout le parcours qu'il avait fait depuis, ainsi que la naissance d'Ivy, ce qui était faux. Disons qu'il culpabilisait juste sans pour autant être rongé de regrets. Savannah n'avait pas compté comme Sephora, ils avaient à peine dépassé le stade des trois semaines ensembles alors qu'il était resté trois ans avec Mila, mais encore fallait-il qu'elle le croit sur ce point. De toute façon, c'était fait et au fond, peut-être qu'elle ne l'en blâmerait même pas, avec le temps, elle avait sans doute tourner la page depuis une éternité et vécut elle aussi sa vie de son coté. Malgré cette légère culpabilité, Conrad avait tenu à la revoir et à pouvoir parler avec elle un peu plus que ces quelques mots échangés lorsque son patron n'était pas à côté d'eux. Lorsqu'elle lu confirmait que cinq ans sans se donner de nouvelles pouvaient paraître long, il ne put s'empêcher de grimacer. Le jeune homme ne s'excusait pas pour autant, puisqu'au moment de leur rupture, c'est ainsi qu'il l'avait décidé : pour lui, c'était beaucoup plus simple de partir "libre", le simple fait de rester en contact avec elle aurait pu le faire revenir, ce qui n'était évidemment pas le but. Il commandait un coca - auquel il était accro depuis toujours - avant de l'observer à nouveau en priant pour qu'elle brise ce froid, ce qu'elle ne mit pas bien longtemps à faire. « Un peu plus d'un mois seulement, je suis rentré d'Afrique en apprenant l’existence d'Ivy et tu connais la suite... » La suite était simple, il avait pris ses responsabilités pour lui offrir la meilleure vie possible, même si elle ignorait tout de lui. A présent il se débrouillait chaque jour pour être un bon père, même si Savannah ne lui avait pas laissé de manuel avant de quitter ce monde. « Et toi, tu as quitté Seattle depuis longtemps? » Durant leur histoire, ni l'un ni l'autre n'avait vraiment mentionné New York, le rêve de Conrad était bien loin de la grosse pomme, quand à Mila, elle tenait à devenir une grande avocate, ce qui était tout aussi possible sur la côte ouest. Il faut croire que les destin tenait juste à ce qu'il se revoient, même si Conrad n'envisageait plus rien avec la jeune femme : beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts, si ça tombe elle était mariée et mère. A cette pensée, son regard se posait automatiquement sur les mains de la jeune femme, lui confirmant qu'elle n'était ni mariée, pas même fiancée. Ça ne changeait rien mais c'était déjà une question en moins à lui poser.


c'est court, désolée mais je voulais poster avant de partir!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Dim 24 Juin - 11:54



Les deux jeunes gens n'auraient jamais pensé se retrouver face à face après leur rupture, en effet, ils avaient tout fait pour ne pas avoir à se recroiser, ils n'étaient pas restés en contact. De son côté Conrad était parti en Afrique, une opportunité de rêve que la brunette n'aurait pas voulu qu'il loupe pour elle et elle, elle avait continué ses études en ne se consacrant plus qu'à cela comme elle l'avait fait avant de le rencontrer. Ne pas avoir de contact empêchait bien le jeune homme d'avoir envie de revenir et la jeune femme d'avoir envie de tout quitter pour aller le rejoindre. Oui parce que lui proposer de l'accompagner là-bas elle y avait pensé mais elle n'avait pas cédé à cette folie. Sauf qu'aujourd'hui, il avait définitivement tourné la page et elle savait qu'il n'avait pas mis très longtemps à le faire. Même si elle restait sûrement dans un petit coin de sa tête, il avait rapidement était voir une autre femme, une femme avec qui il avait fait un enfant, ce n'était tout de même pas rien. Sephora savait bien qu'il n'avait appris son existence qu'il y a peu, mais tout de même, elle ne savait plus vraiment quoi penser par rapport à cela, par rapport à lui. Elle ne remettait pas en question celui qu'elle avait connu, avec qui elle avait passé trois ans, mais les retrouvailles étaient plus difficiles qu'elle ne l'aurait cru. Parce que oui, même si ils avaient tout fait pour ne pas se revoir elle s'était tout de même imaginé, qu'un jour peut être ils se recroiseraient et qu'ils s'entendraient à merveille... Oui enfin ça c'était sans compter qu'ils se retrouveraient autour d'un papier qui attestait qu'il était bien le père d'une certaine petite Ivy. Bref, dans sa tête beaucoup de choses se mélangeaient, elle ne savait finalement plus vraiment quoi lui dire sans mettre les pieds dans le plat et sans faire que ce verre ensemble tourne aux règlements de compte ce dont elle n'avait pas du tout envie. En effet, même si la pilule était dure à digérer, même après des années, cinq ans comme elle l'avait précisé, elle préférait l'avoir dans les gens avec qui elle s'entend bien que l'inverse. « Oui oui la suite je connais, j'ai plutôt bien étudié le dossier pendant un mois...» Cette phrase elle ne l'avait pas lancé méchamment mais elle laissait bien penser qu'elle avait un peu d'amertume à l'intérieure d'elle même, en même temps elle ne pouvait pas ignorer ce détail, non ce n'était pas possible, lui avait tourné la page, elle, elle l'avait fait sans vraiment le faire puisque Conrad l'avait sorti de ses cahiers, lorsqu'il était parti elle n'avait fait qu'y retourner. A l'heure actuelle cependant, elle souhaitait vraiment tourner toute cette page de son passé pour pouvoir avancer et dans ce passé il y avait le beau brun assis en face d'elle sur lequel elle ne pouvait pas se résoudre à faire une croix, elle voulait donc réussir à faire une croix uniquement sur leur histoire, sur ce lien qu'ils avaient eu et qui la rendait amère aujourd'hui. C'était une manière donc de ne pas lui laisser voir qu'elle était touchée du faite qu'il ait eu un enfant avec une autre... « J'ai quitté Seattle il y a trois ans quand j'ai eu ma licence de droit et quand Luna, ma jumelle je ne sais pas si tu te souviens, a voulu repartir en Australie. Je suis donc venue ici et ma grand mère m'a suivi pour ne pas nous perdre toutes les deux à la fois, et puis bon maintenant elle n'a plus que moi et je n'ai plus qu'elle donc je me dis qu'heureusement qu'elle est venue autrement je serais sûrement retournée à Seattle et on ne se serait jamais revu ! » Le silence s'installa à la suite de cette dernière déclaration. Cette phrase voulait tout dire pour une personne qui connaissait le drame que Sephora avait vécu il y a peu, mais elle voulait aussi rien dire, Luna avait très bien pu se brouiller avec sa famille. Outre cela, la brunette à la fin de sa phrase s'était pensée qu'au fond ne pas le revoir aurait peut être été mieux mais elle s'était bien gardée de le lui dire, elle n'était pas bien dans cette situation, elle ne voulait pas lui lancer des pics mais elle voulait tout de même que ce soit lui qui parle plus qu'il ne le faisait pas actuellement, cependant, elle ne voulait pas non plus avoir son palmarès sur les cinq dernières années qu'il avait vécu. Sephora dont le cerveau fonctionnait à cent à l'heure depuis qu'il était arrivé bu un peu de jus de son verre qui était posé en face d'elle depuis tout à l'heure. Le silence régnait toujours lorsqu'elle capta son regard. Un long échange droit dans les yeux dont ni l'un ni l'autre ne saurait quoi en penser sûrement mais qu'aucun des deux n'avaient l'air d'avoir envie de lâcher.



Dernière édition par Sephora M. Neil-Douglas le Ven 6 Juil - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Lun 2 Juil - 18:35

Conrad n'avait pas envisagé de la revoir un jour dans sa vie, mais si ça devait être le cas, il ne s'imaginait pas que cela puisse être aussi glacial entre eux. Glacial n'était pas vraiment le mot, à vrai dire il n'arrivait même pas à définir ce qui les séparait, mais une chose était certaine, il n'était pas du tout à l'aise avec ça. Le ton sur lequel elle lui disait avoir étudier son dossier lui confirmait que ça l'avait contrarié de le découvrir, ce qui était en soit tout à fait compréhensible. Conrad levait les yeux un instant, en un sens agacé et à la fois désolé. Au fond, il n'avait pas vraiment à se justifier puisque leur relation était belle et bien terminée quand il s'était mis avec Savannah, même s'il comprenait que dans le sens opposé, ça l'aurait clairement énervé de l'apprendre. « Ça n'a duré que trois semaines et ça n'avait aucune importance... Ce n'était pas noté dans le dossier, ça... » Ça ne justifiait pas vraiment qu'il aie été avec une autre, mais il tenait quand même à ce que Mila sache que personne n'avait compté si peu de temps après leur séparation. A y réfléchir, personne n'avait réellement compté au cours des cinq dernières années. Il avait tenu à Loan, ainsi qu'à Tamsin, mais il ne pouvait pas dire qu'il avait été amoureux d'elles.

Il pouvait lui expliqué l'histoire de A à Z mais au fond, elle n'avait sans doute pas envie de l'entendre. Il s'arrêtait donc là, buvant une gorgée en attendant qu'elle reprenne la parole sur un autre sujet, du moins il l’espérait. « Félicitations pour ta licence. » Il ne pouvait s'empêcher de sourire quand elle lui parlait de Luna en lui demandant s'il s'en souvenait. Bien sur, ce n'est pas comme s'il avait oublié la personne qui comptait le plus pour Mila, ils étaient tout de même resté trois ans ensembles. « Je vous imagine mal vous séparer avec une de vous à New York et l'autre en Australie... quand je suis parti, t'étais incapable de rester loin d'elle plus de trois jours. » Il n'imaginait même pas Luna prendre la décision de partir, comme quoi tout changeait. « Plus que toi ? Luna ne vous parle plus ou la distance est juste trop énorme? » Après tout, à partir d'un certain âge, l'avion durant de longues heures était quelque chose de très fatiguant et il comprenait que sa grand-mère ne puisse plus le faire. Conrad avait en revanche beaucoup de mal à imaginer Luna & Mila se disputer au point de ne plus se parler. Même s'il se retrouvait à peine, il n'hésitait pas à poser d'autres questions, il faut dire que parler d'autre chose que d'Ivy l'arrangeait plutôt bien. Et puis, il tenait sincèrement à savoir tout ce qui avait pu se passer dans la vie de Mila durant ce long silence entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Lun 2 Juil - 23:23



L’atmosphère tendue qui était présente entre Sephora et Conrad les mettait mal à l’aise et l’un et l’autre ce qui était compréhensible. La brunette ne voulait pas tout savoir sur son histoire, sur sa fille loin de là, en plus avec le dossier qu’elle avait étudié elle en savait déjà bien assez ! Elle lui fit donc comprendre qu’elle savait beaucoup de choses comme il pouvait s’en douter mais le jeune homme dut comprendre dans sa voix qu’il y avait tout de même un problème, une sorte de reproche derrière cette phrase. La jeune femme n’avait pas dit les choses clairement et pourtant il avait bien compris ce qu’elle voulait savoir, il la connaissait encore très bien, en même temps, elle n’avait pas beaucoup changé depuis qu’ils s’étaient séparés donc c’était plutôt simple de comprendre ce qu’elle voulait sous entendre. Il lui indiqua donc que l’aventure de laquelle était née Ivy avait duré uniquement trois semaines et que la mère de la petite n’avait pas compté… Oui enfin il avait tout de même eu un enfant avec elle. Sephora ne voulait cependant pas en savoir plus, c’était déjà bien assez pour elle de savoir qu’il avait eu un enfant. La conversation tourna ensuite autour d’elle. Elle parla de ses études et de quelques petits détails de famille, des petites choses sur lesquelles le jeune homme n’hésita pas à poser des questions. Visiblement, il était intéressé par ce qu’elle était devenue, ce qu’il s’était passé dans sa vie depuis qu’ils s’étaient quittés, ou alors, ce qui réjouissait moins la brunette, il voyait tout simplement le fait de parler d’elle et de la questionner comme une échappatoire à parler de lui et lui en dire plus sur sa fille. Les études furent les premières à être mises sur le tapis. Il la félicitait pour sa licence ce qui fit rire Sephora, c’était il y a bien longtemps tout de même, puisqu’elle avait évolué ! « Merci ! Enfin j’ai eu aussi mon master, ma première année d’école et puis je suis bien partie je pense pour avoir ma deuxième année et donc être avocate sous peu ! J’ai hâte ! Et toi professionnellement tu deviens quoi ? » Et oui aujourd’hui, après le choc qu’elle venait d’avoir en apprenant la paternité du seul homme qu’elle avait aimé, Sephora comptait bien donné des informations sur elle mais en avoir aussi sur le beau brun ! Sa relation avec Luna fut ensuite explorée. Il se souvenait bien qu’elles étaient inséparables et oui mais la vie les avait séparé et plus qu’il ne pouvait l’imaginer même si il se demandait bien ce qui avait pu se passer pour que la brunette lui dise qu’elle n’avait plus que sa grand-mère en famille. La future avocate baissa les yeux sur ses mains qu’elle tournait dans tous les sens avant d’enfin sentir le courage monter en elle pour répondre sans pleurer. Elle leva donc la tête, accrocha le regard du jeune homme et lui sortit d’une traite, sans lui laisser la parole ce qu’il s’était passé concernant Luna. « La distance n’était pas un problème. Je suis retournée en Australie très souvent et Luna venait. Mais elle a accouché d’un petit garçon il y a à peine un mois et cela c’est très mal passé. Mon neveu et ma sœur sont morts tous les deux dans l’accouchement… Voilà pourquoi je n’ai plus de contact avec elle… Comme si le fait que l’une de nous vive en Australie et l’autre sur le sol américain n’avait pas été assez dur à supporter ! » Sephora ne pleurait pas non, elle paraissait même surement très dur et très renfermée mais elle ne voulait pas s’effondrer en pleine rue et surtout pas devant Conrad. L’attirer à elle par la pitié ce n’était pas son but même si se retrouver dans ses bras à nouveau n’était pas une pensée que Sephora avait envie de mettre au placard. Et oui, même avec le choc, les souvenirs reviennent vite et les vestiges de sentiments ressortent rapidement. Oui enfin la brunette n’avait jamais couru après personne et jamais personne n’avait connu ses sentiments à par lui lorsqu’ils avaient été en couple, alors ce n’était pas près de changer, à une chose près, si elle retombait secrètement amoureuse de lui, il ne le saurait pas, si elle parvenait à lui cacher.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Sam 7 Juil - 21:33

La conversation prenait enfin un sens "normal" après autant d'années sans se voir. Le parcours de son ex petite amie était assez impressionnant, Conrad devait bien admettre qu'il était assez fière d'elle. Qu'elle lui cite tout ce qu'elle avait obtenu au cours de ses études le rassurait en un sens sur leur rupture, s'ils ne s'étaient pas séparés, l'un d'eux aurait forcément du renoncer à son rêve pour celui de l'autre, ce qu'il n'avait jamais voulu. Même si ça n'avait pas été le choix le plus facile à faire, on pouvait dire que le résultat était le meilleur qu'ils puissent espérer. Peut-être bien qu'à côté de ça - sans ce choix -, ils seraient mariés, parents ou tout simplement séparés, mais sans être complètement comblés et avec des regrets, Conrad préférait ne même pas penser à ça. « Waouh! Ça fait plaisir de savoir que tu as réussit tout ce que tu voulais. Moi étrangement je n'ai pas des tonnes de trucs à te raconter sur ma carrière... Je suis partit avec MSF et je suis resté en Afrique ces cinq dernières années, tout en continuant ma formation de chirurgien. C'est sur que ça ne vaut pas l'université ici, mais on apprend tout aussi bien sur le terrain. Je suis rentré quand j'ai su pour Ivy et je viens de commencer au Lennox Hill... » Ce qui n'était pas ce dont il avait réellement rêvé mais il n'allait pas non plus se plaindre. Il avait du boulot, et le trouver aussi rapidement de nos jours était déjà un miracle, il n'allait pas chipoter sur le fait qu'il n'était pas dans le service qu'il avait visé.

Conrad voyait bien que sa question avait eut un effet assez négatif sur Mila qui cherchait à présent ses mots pour lui répondre. Il comprenait bien qu'elle vive mal une séparation ou une dispute avec sa soeur, vu comment elles avaient été proches, mais il n'avait quand même pas pensé la rendre si triste. Mila finissait par se lancer, alors que Conrad prenait sur lui pour ne pas se décomposer sur place lorsqu'elle lui annonçait que sa soeur était décédée. Il mordillait sa lèvre inférieure, se maudissant réellement d'avoir posé cette question, même si tôt ou tard, elle aurait fini par lui dire. Le pire était qu'il ne pensait pas vraiment à Luna à cet instant précis, mais au fait que ça aurait tout aussi bien pu être Mila. « Je suis désolé... je pensais pas... enfin je voulais pas te forcer à en parler... » Il hésitait un instant avant de finalement posé sa main sur celle de son ex petite amie, la serrant légèrement dans la sienne. Conrad ne voulait pas en faire trop ou risquer de la faire craquer alors qu'elle semblait tenir le coup pour l'instant. A présent, le jeune homme était comme figé et ne trouvait plus ses mots, restant dans un silence de marbre. Conrad ne savait absolument pas comment agir, si Mila avait envie d'être consolée ou plutôt de parler d'un tout autre sujet, il préférait donc attendre qu'elle fasse ou dise quelque chose plutôt que de ne faire plus de dégats qu'il n'en avait déjà fait en abordant le sujet.


c'est vraiment pas terrible, sorry... Sad


Dernière édition par Conrad Z. Reynolds le Ven 20 Juil - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Mar 10 Juil - 22:51



La conversation prenait petit à petit un tournant plus avantageux pour Conrad qui ne se retrouvait pas à parler de Savannah, celle avec qui il avait fait une petite fille peu de temps après avoir quitté Sephora. S’était quelque chose de beaucoup plus simple pour lui que de ne pas parler de cela mais la brunette gardait un bon nombre de questions au fond d’elle. Ce n’était pas le moment de gâcher leurs retrouvailles, c’était ce qu’elle se disait pour se rassurer, pour se calmer, pour ne pas poser toutes les questions qui lui brulaient les lèvres. Ces questions-là sortiraient un jour ou l’autre et si ce n’était pas aujourd’hui, ce serait la prochaine fois qu’ils se verraient tout simplement car l’australienne ne savait pas garder des choses sur le cœur pendant des années. En effet, très franche et ne supportant pas d’être mal à l’aise dans une situation elle préférait crever l’abcès mais à première vue ce n’était pas la stratégie de tout le monde puisque celle de Conrad était de changer de sujet en emmenant la conversation sur sa vie à elle et sur des choses beaucoup plus gaies. Il avait raison et elle le comprenait bien même si elle aurait aimé une autre réaction, une réaction que seule elle, à sa place pouvait avoir à finalement bien y réfléchir. « Au niveau professionnel, j’ai tout réussi oui c’est au moins une chose, le niveau sentimental n’est pas un aussi beau tableau… » Sephora tenait à le préciser et c’était le bon moment selon elle. Cependant, après avoir marqué une courte pause, elle reprit rapidement pour qu’il ne puisse pas faire trop de commentaire là-dessus, mais le préciser c’était tout de même l’inscrire dans sa petite tête. Après tout, même si il avait beaucoup parler de sa fille ce qui était de l’ordre du privé, elle ne savait pas si il était célibataire ou en couple… « De ton côté tu n’as peut être pas suivit la même formation qui si tu étais resté à l’université mais tu as vu et vécu des choses que tu n’aurais jamais connues si tu n’étais pas parties ! Le terrain, je pense qu’il n’y a rien de mieux pour apprendre et s’enrichir. » Pour séparer un couple qui s’aime aussi elle aurait pu rajouter mais elle ne le fit pas, les remarques assassinent, pas aujourd’hui, et puis cela ne lui ressemblait pas, elle voulait être heureuse pour lui. De toute manière elle avait toujours eu l’habitude de faire passer le bonheur des autres avant le sien alors même si c’était Conrad, qu’il l’avait fait souffrir et qu’il la décevait dans un certain sens en découvrant ce qu’il s’était passé, elle n’allait pas se comporter autrement avec lui. Ensuite, ce fut au tour de quelque chose de beaucoup moins drôle de venir sur le tapis, la mort de Luna. Mila avait dit à Conrad de suite, du premier rendez-vous ce qu’il s’était passé et s’était mieux ainsi car il l’aurait surement appris d’une manière ou d’une autre autrement et il serait revenu vers elle, avec peut être pas un sentiment de pitié mais elle l’aurait vu comme cela. Au moins là il était au courant et par elle. Sa réaction ne surprit pas la jeune femme qui ne sut cependant pas quoi lui répondre. Elle laissa sa main dans la sienne, une sensation qui lui faisait bizarre mais du bien. Et elle releva les yeux pour les fixer dans les siens. « Je ne me suis pas sentie forcée de te le dire je te rassure, ne t’inquiètes pas. Et puis tu l’aurais appris un jour où un autre ! Enfin… Je crois qu’on est voué à se rencontrer à chaque fois que je perds quelqu’un d’important pour moi… Sauf que cette fois tu ne seras pas du même soutien que la première ! » C’était peut être un petit appel, une petite perche qu’il lui tendait mais elle savait bien que beau comme il était il avait surement d’autres plans en tête que de se remettre avec elle. Il avait fait sa vie de son côté depuis leur séparation, ça il fallait bien qu’elle se le mette en tête.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Ven 20 Juil - 13:42

Conrad grimaçait lorsqu'elle le reprenait, précisant que le tableau de sa vie était parfait uniquement du côté professionnel. Au fond, en dehors du fait qu'il était maintenant papa, il était plus ou moins au même point qu'elle, ce qui lui valait plusieurs questions sans réponses. Si ça tombe, ils en étaient là tous les deux par sa faute, par son choix de les séparer pour poursuivre sa carrière. Peut-être qu'il n'y aurait jamais une autre femme avec qui il partagerait tout ce qu'il avait partagé avec elle. Il faisait sans doute des liaisons là ou il n'y en avait pas, après tout ils étaient encore jeunes au moment de leur histoire et même si un premier amour ne s'oubliait, il était rarement celui avec qui vous construisiez votre vie au final. « Ça viendra, laisse toi juste un peu de temps. New York ne résistera pas longtemps à ton charme. » Il ignorait depuis combien de temps elle était en ville mais le grand amour ne vous tombait pas dessus au moment ou vous l'attendiez. Pour sa part, il n'avait pas vraiment cherché, étant bien assez préoccupé par sa fille et Azure pour l'instant, c'était déjà amplement suffisant. « C'est certain, je ne regrette rien, même s'il y a eut des moments difficile, je ne pouvais rêver mieux comme formation. » Et si Ivy n'était pas présente dans sa vie, il repartirait sans la moindre hésitation. Ce n'était pas l'idéal pour fonder une famille mais ce n'était pas son objectif pour l'instant, enfin ça ne l'était pas avant de découvrir qu'au fond, il en avait déjà une.

Conrad s'en voulait un peu d'avoir parlé de sa soeur à Mila, mais en parler pouvait aussi lui faire du bien, restait à savoir si elle en avait envie. Elle lui confirmait rapidement que ça ne l'ennuyait pas, du moins qu'elle ne s'était pas sentie forcée de le faire. « Je suis désolé, j'aurais sincèrement préféré te revoir plus heureuse que jamais... » Il n'en était pas responsable, mais il se sentait malgré tout désolé pour elle. Et puis il sentait qu'il avait une toute petite part de responsabilité, simplement pour l'avoir abandonnée des années plus tôt. « Peu importe la place que j'ai maintenant, tu peux compter sur moi Mila... peu importe l'heure, n'hésites pas, tu sais que je serai là pour toi. » Qu'ils soient ensembles ou non, cela ne l'empêchait pas de la soutenir du mieux qu'il le pouvait, même si bien sur ça serait différent. La voir comme ça lui donnait juste envie de la prendre dans ses bras, mais une table les séparait sans compter les personnes qui les entouraient qui l'empêchaient de le faire par leur simple regard. L'idée de pouvoir tout recommencer à zéro était tentante, mais elle méritait beaucoup mieux que quelqu'un qui pensait à une autre et pour l'instant, il n'arrivait pas à faire autrement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Jeu 2 Aoû - 14:43



Si sa vie était parfaite? Non surement pas! Elle n’avait pas la plus merveilleuse des vies, elle n’avait pas de petit ami, pas de famille avec qui partager ses bonheurs, non ce n’était pas le tableau parfait. Cependant elle n’avait pas non plus la pire des vies. Elle avait eu son diplôme avec une très bonne note et elle allait maintenant pouvoir travailler dans ce qu’elle aimait si elle trouvait du boulot pour pouvoir le faire. Tout n’était donc pas parfait et le côté sentimental faisait souvent pencher la balance, au final si elle elle mettait en premier rang son côté sentimental, sa vie était un désastre puisqu’elle n’avait pas eu d’histoire sérieuse depuis lui et cela remontait. Elle ne savait pas vraiment ce qu’avait été sa vie à lui depuis leur séparation mais il avait tout de même un peu plus évolué qu’elle puisqu’il était papa. Sephora n’était d’habitude pas du genre à vraiment s’apitoyer sur son sort au niveau des amours se rendait compte que finalement il y avait de quoi pleurer. Même si Conrad lui disait que la ville ne résisterait pas longtemps à son charme elle avait bien du mal à y croire surtout qu’elle était en ville depuis déjà plusieurs années. Elle ne cherchait pas non plus de son côté l’homme de ses rêves il fallait bien le dire mais après avoir vécu une belle histoire avec lui, lui qui était son homme parfait, de qui elle gardait un très bon souvenir, il était difficile de le faire. En fait, elle avait surement besoin d’un déclic et peut être que ce déclic était de le revoir et de savoir que lui de son côté avait évolué, qu’il l’avait oublié, qu’il était passé à quelque chose d’autre. Elle resterait surement son premier amour mais rien de plus alors elle devait en faire de même et elle devait arrêter de comparer ses petits amis au beau brun. Plus facile à dire qu’à faire mais plus elle se retrouvait en face de lui et plus elle se disait que la meilleure manière de lui rendre la monnaie de sa pièce s’était de trouver quelqu’un et d’être heureuse. Le toucher peut être comme il l’avait fait lorsqu’elle avait appris qu’il était père, ce n’était pas ce qu’elle voulait mais au final dans cette situation, une situation qui était la leur, elle ne savait pas quoi faire, comment agir. « Mon charme ne doit pas être si grand alors car je suis ici depuis plusieurs années déjà… Mais bon ce n’est pas grave heureusement qu’on a le boulot pour se rattraper ! » Sephora ne savait pas quoi dire de plus. Elle n’avait plus envie de parler de cela et la conversation se tourna vers sa sœur. C’était inévitable elle le savait. C’était dur pour elle d’en parler mais elle ne voulait pas s’effondrer là devant lui, non elle n’était pas une pleureuse et puis elle ne voulait pas attirer sa pitié. « Je suis heureuse car bien entourée ne t’inquiètes pas malgré toutes ses épreuves ! » Etre au fond du trou n’était pas son habitude même si elle ressentait bien le besoin de fondre en larmes parfois. Ce qu’il lui dit après la toucha. Il était là pour elle s’était touchant oui mais cela lui ferait surement aussi mal de le voir attentif à elle mais pas près d’elle comme il l’avait été. Plutôt que de lui dire ça et aussi pour que la conversation devienne un peu plus enjouée, la jeune femme sauta sur sa proposition pour le taquiner. « Si tu veux que je te dérange à toute heure du jour et de la nuit, il faudrait peut-être que j’ai ton numéro de téléphone ou ton adresse ! Autrement je pense que je vais avoir du mal ! Mais ne t’inquiètes pas hein, je ne camperais pas devant chez toi pour te récupérer si tu me donnes ton adresse. » Le téléphone, savoir où ils habitaient l’un l’autre c’était une manière de garder contact, de pouvoir se revoir si ils en avaient envie. Bien sur, tout ne serait pas comme avant, loin de là et Sephora ne se sentirait jamais aussi à l’aise qu’elle l’avait été en se confiant avec lui, mais ils pourraient faire des efforts et l’un et l’autre pour renouer petit à petit des liens.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Lun 3 Sep - 16:18

Le jeune homme grimaçait lorsque son ex petite amie lui répliquait que son charme n'opérait pas vraiment à New York. Sans doute n'avait-elle pas chercher non plus à faire de rencontres... ou les habitants de la grosse pomme était tout simplement aveugle. Le fait est qu'il tenait à peser ses mots, à ne pas se contenter de lui dire tout ce qu'il pensait au risque que ce soit interpréter d'une autre façon. Conrad tenait clairement toujours à elle et se retrouver à ses côtés le retournait complètement, lui amenant un milliers de questions. Il n'en avait pas les réponses pour l'instant et du coup, il préférait gardé un minimum ses distances, puisqu'il ne voulait surtout pas la blesser d'une manière ou d'une autre, il l'avait déjà bien assez fait dans le passé. Sa vie ne ressemblait pas à grand chose en ce moment, c'était suffisamment le bordel pour qu'il ne cherche pas à l'y faire rentrer, même si - s'il suivait ses pulsions - c'était l'unique chose dont il avait envie depuis qu'elle était en face de lui. « T'as surement dû croiser un tas de cons... » Préférant ne pas en faire ou dire de trop, Conrad se contentait de cette simple conclusion, avant d'en revenir au boulot, ce qui les avait séparer. « Même si le boulot est super important, ne mets pas ta vie entre parenthèses pour ça, tu pourrais passer à côté de beaucoup de choses... » Assez ironique, sachant qu'il était celui qui avait choisi de rompre pour pouvoir poursuivre celle-ci, mais justement, il avait appris que ce n'était pas toujours la solution. Il ne regrettait pas sa son départ, encore moins tout ce qu'il avait pu vivre là bas, mais cela ne l'empêchait pas de se demander où il en serait dans la vie s'il n'avait jamais fait ce choix. Pareil lorsqu'il s'agissait d'Ivy... Si Savannah avait réussit à le retenir, qu'il ne s'était pas focaliser uniquement sur sa carrière, il aurait eut la chance de voir sa fille grandir. Enfin, c'était là complètement différent, puisqu'il n'avait jamais été amoureux de Savannah et n'avait rien su pour Ivy.

Vu comment il était déjà perturbé par cette simple rencontre, le jeune médecin n'était pas certain que son aide soit une bonne idée. Il arrivait encore bien à se contrôler mais ce ne serait peut-être pas le cas si elle venait à faire partie de sa vie, régulièrement. Pourtant, elle lui manquait et il tenait à être présent pour elle si elle en avait envie ou besoin. Retirant sa main, toujours posée sur celle de Mila, Conrad prenait son Iphone, il lui tendait pour qu'elle enregistre elle-même son numéro. « Donne moi le tien... » Une fois qu'il récupérait celui-ci, il lui fit un message rapide, dans lequel il glissait simplement son adresse et lui adressait un sourire en entendant effectivement son téléphone sonner. « Maintenant tu as les deux. » Même si avec ses gardes, il n'était pas sur de pouvoir répondre dés qu'il le voudrait, il pouvait au moins essayer d'être présent un maximum pour elle. Remarquant qu'ils avaient tous les deux terminés, Conrad lançait un regard vers la vitrine pour la designer. « Tu veux autre chose? » Il ne voyait malheureusement pas de quoi parler et se débrouillait donc pour combler comme il le pouvait les blancs dans la conversation.

C'est nul, sorry 28
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad Sam 15 Sep - 15:45



Les homes de la ville, elle les avait cotoyé mais malheureusement pour Conrad, elle n’en avait pas trouvé un qui allait à son bras. Soit son charme n’opérait pas soit ils étaient tout simplement cons comme le disait son ex. Sephora optait plus pour la première solution mais elle se garda bien de le dire une nouvelle fois au médecin. Elle n’avait pas de petit ami, c’était ainsi et c’était surement la conjonction des facteurs qui faisait qu’elle n’en avait pas. Certes elle n’avait pas de chance car plusieurs milliers de personnes trouvaient la personne avait qui elles finiraient leur vie dans le monde chaque jour, mais elle non. Au moins elle avait son boulot, son projet de monter un cabinet qui lui occupai l’esprit, qui l’occupait dans sa vie mais heureusement elle avait aussi ses amis avec qui elle pouvait passer du bon temps, passer le temps tout simplement. Elle se cachait peut être derrière le fait qu’elle avait trop de travail pour expliquer son célibat mais en même temps elle n’avait pas envie de chercher une autre explication à cela donc cette excuse lui allait bien. Sephora ne trouva qu’à hausser les épaules aux paroles de Conrad. Très vite, ils passèrent à un tout nouveau sujet de discussion, l’échange des numéros de téléphone. Rapidement le beau brun lui donna son numéro et son adresse et Sephora en fit de même. Elle ne savait pas bien si elle allait s’en servir mais bon, au moins, elle savait où le contacter si elle avait besoin de le faire.

« Merci j’en ferais bon usage ! »

Elle lui fit un petit clin d’œil puis elle regarda aux alentours avant de regarder sa montre. Il était l’heure, elle devait y aller où elle serait en retard dans ce qu’elle avait à faire.

« Non merci je pense que ce sera tout pour aujourd’hui, j’ai quelques petites choses à faire aujourd’hui encore donc je pense que je vais y aller ! En tout cas j’ai été ravie de te revoir Conrad et merci pour ce verre ! »

Sephora était trop mal à l’aise dans cette situation, elle ne savait pas quoi faire, pas quoi dire, alors elle préférait s’éclipser pour que peut être, ils se revoient plus tard. Elle se leva donc de son siège attendant que son ex en face de même pour qu’elle lui dise au revoir. En attendant cela, Sephora s’autorisa à le regarder de la tête aux pieds, regarder ce qu’elle avait perdu il y a de cela des années, elle se rendait compte une nouvelle fois qu’elle avait perdu beaucoup et qu’elle aurait aimé rester près de lui mais elle chassa bien vite cette idée de sa tête.


Tout pourri je sais plus quoi dire à Conrad ! On cloture ce rp et on en refera un plus tard?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses...| Conrad

Revenir en haut Aller en bas

Le hasard fait bien les choses...| Conrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a motherfucking dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-